AfricaRice News release

Des experts internationaux collaborent pour stimuler la production rizicole en Afrique et en Asie

24 février 2009, Cotonou, Benin — Du 24 au 25 février 2009, le Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO) abrite une réunion internationale dans sa station régionale de recherche à Ibadan, Nigeria, pour planifier un projet sur le « Green Super Rice pour les populations pauvres d’Afrique et d’Asie ».

Le Projet Green Super Rice vise à réduire la pauvreté et la faim mais également à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des paysans pauvres d’Afrique et d’Asie par le développement de variétés de “Green Super Rice” dotées d’un rendement élevé et stable sans apport massif d’intrants.

La composante Afrique du projet sera coordonnée par le Centre du riz pour l’Afrique et sera mise en oeuvre en partenariat avec l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI) et les programmes nationaux des pays du projet, les organisations non gouvernementales, les associations paysannes et le secteur privé. Des représentants de tous les partenaires du projet participent à la réunion de planification.

Le projet est prévu d’œuvrer dans les pays d’Afrique subsaharienne, à savoir le Nigeria, le Liberia, le Rwanda, l’Ouganda, le Mali, le Mozambique, le Sénégal et la Tanzanie.

« Le Projet Green Super Rice devrait bénéficier énormément à l’Afrique subsaharienne, car la région importe 40 pourcent de ses besoins en riz, » a commenté le Directeur général du Centre du riz pour l’Afrique, Dr Papa Abdoulaye Seck. « Les prix records du riz de l’an dernier ont même rendu ce fardeau plus insupportable. »

Le projet cible au moins 5 millions de riziculteurs pauvres, dont 3,5 millions de rizicultrices en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est et en Asie du Sud, qui ont peu bénéficié des avancements en technologies rizicoles. La production de riz dans les écosystèmes de bas-fonds pluviaux et dans les écosystèmes irrigués de ces pays est limitée d’abord par la mauvaise gestion de l’eau, les sols difficiles, les maladies, les ravageurs et le manque de variétés appropriées.

Les chercheurs du projet utiliseront au maximum les dernières avancées de la science – en particulier dans le domaine de la génétique, de la génomique, et de la physiologie végétale – qui ont ouvert de nouvelles opportunités pour accélérer le processus du développement de variétés de riz à haut rendement et tolérants aux stress.

L’objectif à long terme (10 ans) du projet est d’accroître la production de riz d’environ 10 % dans les zones pluviales et irriguées d’Afrique subsaharienne, d’Asie du Sud-Est et d’Asie du Sud. Ces objectifs seront atteints par l’adoption à grande échelle des variétés hybrides et de lignées consanguines de Green Super Rice sur au moins 1 million d’hectares en Afrique subsaharienne, 2 millions d’hectares en Asie du Sud-Est et 1,5 millions d’hectares en Asie du Sud.

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Archives

%d bloggers like this: