AfricaRice News release

Le projet BAD-TAAT promeut la technologie rizicole hybride innovante et adaptée à l’Afrique

16 août 2019, Abidjan, Côte d’Ivoire. Le Compact riz du projet Technologies pour la transformation de l’agriculture en Afrique (TAAT), financé par la Banque africaine de développement, ouvre la voie à la transformation de la riziculture en Afrique subsaharienne en promouvant des variétés de riz hybride à haut rendement adaptées aux conditions locales et mises au point par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice).

L’une de ces innovations est AR051H, la première variété de riz hybride lancée en 2017 par l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) au Sénégal sous le nom ISRIZ-9. Avec un potentiel de rendement élevé de 11-13 t/ha, des grains longs et fins et une bonne qualité d’usinage, ISRIZ-9 est parfumée, un caractère très apprécié des consommateurs sénégalais.

En raison de l’hétérosis (vigueur hybride), le riz hybride présente généralement un avantage de rendement de 15 à 20 % par rapport aux meilleures variétés traditionnelles (consanguines) cultivées dans les mêmes conditions. Il peut permettre aux riziculteurs africains d’accroître leurs rendements et d’améliorer leur rentabilité. De plus, la production de semences de riz hybride peut être une activité lucrative pour les entreprises semencières et créer des opportunités d’emplois pour la jeunesse africaine.

Dans le cadre de son approche visant à catalyser le développement de l’agrobusiness et de l’entreprenariat dans la chaîne de valeur du riz avec la participation active des entreprises semencières, le Compact riz du TAAT a facilité la démonstration à grande échelle de la production de semences ISRIZ-9 lors d’une journée portes ouvertes organisée le 6 août 2019 par AfricaRice et l’ISRA à la station régionale d’AfricaRice à Saint Louis, au Sénégal.

« La technologie du riz hybride mise au point pour l’Afrique est une grande réussite car elle peut révolutionner notre production rizicole », a déclaré M. Cheikh Sidi Vall de SRIA, une grande entreprise semencière en Mauritanie. « Nous avons hâte de tester et d’adopter cette technologie dans notre pays. » M. Vall était l’un des 77 participants venus de cinq pays (Sénégal, Mauritanie, Mali, Côte d’Ivoire et Égypte), qui ont pris part à la journée portes ouvertes.

Remerciant AfricaRice et le projet TAAT, Mme Penda Cissé, fondatrice / directrice de l’association des femmes productrices de riz FEPRODES à Saint Louis, a déclaré : « Alors que la recherche continue à mettre au point des variétés de riz productives et des hybrides comme ceux-ci, nous, agriculteurs et producteurs de semences devons aussi adopter ces nouvelles technologies, afin que nous puissions réduire nos importations et rendre notre pays autosuffisant en riz. »

Selon Dr Sidi Sanyang, Coordonnateur du Compact riz du TAAT Chef du Programme Développement du secteur rizicole à AfricaRice, le but principal de la journée portes ouvertes était d’initier des partenariats fonctionnels avec les entreprises semencières dans la production et la commercialisation des semences de riz hybride et de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

« Dans le cadre de la prochaine étape, les entreprises semencières devraient soutenir les démonstrations hybrides à grande échelle dans les champs des agriculteurs avec l’appui technique d’AfricaRice et de l’ISRA », a expliqué Dr Sanyang. Des semences de la variété ISRIZ-9 et quelques autres lignées hybrides prometteuses mises au point par AfricaRice seront fournies pour ces démonstrations.

La journée portes ouvertes comprenait une discussion approfondie et une séance de questions-réponses coordonnées par Dr Baboucarr Manneh, sélectionneur de riz irrigué à AfricaRice. « Nous disposons de nouvelles lignées hybrides, dont certaines sont meilleures que ISRIZ-9 et ont un potentiel de rendement allant jusqu’à 14-15 t/ha », a-t-il déclaré.

Pour une nouvelle technologie telle que le riz hybride en Afrique subsaharienne, le renforcement des capacités est essentiel à sa durabilité à long terme. Le Compact riz du TAAT et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles(CORAF) s’associent pour initier une formation à la production de semences de riz hybride.

« Il est important que les entreprises locales soient formées à la production de semences de riz hybride, car il y a des risques de propagation de maladies du riz par des semences hybrides qui ne proviennent pas de l’Afrique », a déclaré Dr Raafat El-Namaky, sélectionneur de riz hybride du Centre de recherche et de formation rizicole (RRTC), Égypte, qui a dirigé le programme de sélection du riz hybride à AfricaRice entre 2009 et 2018.

Dr El-Namaky, qui peut revendiquer le titre de « père du riz hybride d’AfricaRice », a dirigé la mise au point de près de 800 hybrides et de leurs lignées parentales à AfricaRice. Certains de ces hybrides ont été évalués dans plusieurs pays africains. « AfricaRice dispose maintenant de plus de 50 hybrides prometteurs et au moins 15 d’entre eux sont prêts à être homologués et adoptés à grande échelle », a-t-il déclaré aux participants de la journée portes ouvertes.

Outre les participants venus de l’ISRA, d’AfricaRice et du RRTC, des représentants des secteurs suivants, entre autres, ont pris part à la journée portes ouvertes :

  • Agro-industries, entreprises et associations de la production des semences du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali (CNT, CASL, SEDAB, FASO-KABA, FEPRODES, GIE AGRITECH, GIE DYNN, UNIS, SRIA, KORKA RICE) ;
  • Communauté de donateurs (USAID, Fondation Syngenta) ;
  • Organismes de recherche, de développement et de vulgarisation et universités du Sénégal et de la Mauritanie (DRDR, SODAGRI, SAED, UGB, CNRADA, SONADER) ;
  • Riziculteurs et producteurs de semences du Sénégal ; et
  • Agences de média au niveau national et local.

Remerciant la Banque africaine de développement pour son soutien fort à la promotion de la technologie du riz hybride en Afrique à travers le projet TAAT et tous les participants pour leur participation active, Dr Karim Traoré, chef par intérim de la station régionale d’AfricaRice à Saint Louis, a déclaré « Riz hybride, c’est de l’agro-business. Tous les partenaires clés travailleront ensemble pour élaborer des modèles de partenariat public-privé gagnant-gagnant afin que nos agriculteurs et nos entreprises semencières puissent bénéficier pleinement de cette technologie. »

Photos from the Field Day to showcase the performance of hybrid rice varieties developed by AfricaRice, 6 August 2019, Saint Louis, Senegal
https://bit.ly/2N6Yk7Z

Podcasts from the Field Day to showcase the performance of hybrid rice varieties developed by AfricaRice, 6 August 2019, Saint Louis, Senegal:

Interview : Raafat El-Namaky, Hybrid Rice Breeder, Rice Research and Training Center (RRTC), Egypt
https://bit.ly/2TDdOSk

Interview : Sidi Sanyang, AfricaRice TAAT Rice Compact Coordinator
https://bit.ly/2N1WJAu

Entretien avec Mme Penda Guèye Cissé, Fondatrice/Directrice de «FEPRODES», Saint Louis, Sénégal
https://bit.ly/33H7Vsi

Entretien avec Abdoul Aziz Diop, Ingénieur travaux agriculture, Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), Sénégal
https://bit.ly/2KSjXpN

Entretien avec Sidi Cheikh S. Vall, Producteur de semences, SRIA, Mauritanie
https://bit.ly/2TBcuj7

Entretien avec Sow Abdoulaye, Centre national de recherche agronomique et de développement agricole (CNRADA), Mauritanie
https://bit.ly/2z1XvFl

Presentation : Raafat El-Namaky, Hybrid Rice Breeder, Rice Research and Training Center (RRTC), Egypt (Dr Baboucarr Manneh, AfricaRice Irrigated Rice Breeder, interpreting into French Dr Raafat El-Namaky’s presentation)
https://bit.ly/2KEgAUJ

Présentation de Karim Traoré, Représentant régional d’AfricaRice (par intérim), Saint Louis, Sénégal
https://bit.ly/2KzVerv

Présentation de Sidi Sanyang, Coordinateur d’AfricaRice du Compact Riz-TAAT
https://bit.ly/2N80RyT

Présentation de Abdoul Aziz Diop, Ingénieur travaux agriculture, Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), Sénégal
https://bit.ly/2KRSuF3

Additional information / Informations complémentaires

In the news

Advertisements

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Archives

Advertisements
%d bloggers like this: