AfricaRice News release

AfricaRice redynamise les programmes de sélection rizicole en Afrique avec l’appui de la République de Corée

L’Administration du développement rural (RDA) de la République de Corée et le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) ont conclu un partenariat stratégique dans le cadre de l’Initiative afro-coréenne de coopération sur l’alimentation et l’agriculture en Afrique (KAFACI) pour accélérer la mise au point d’une nouvelle génération de variétés de riz productives et tolérantes aux stress en vue de satisfaire les besoins urgents des producteurs et des consommateurs de riz en Afrique.

KAFACI vise à contribuer à la sécurité alimentaire et à une croissance économique renforcées en Afrique par une agriculture modernisée en capitalisant sur l’expérience, la connaissance et les ressources de la République de Corée.

Le partenariat va élargir le patrimoine génétique du riz africain avec des caractères liés au rendement élevé et à la qualité provenant du matériel génétique du riz coréen. Il compte également renforcer la capacité de sélection rizicole africaine par la formation de sélectionneurs riz nationaux, notamment par l’application de la culture d’anthère qui a un potentiel élevé d’accroissement des rendements rizicoles en Afrique. Pour ce faire, des infrastructures pour la culture d’anthère seront mises en place au centre de formation régional situé à la station d’AfricaRice à Saint-Louis au Sénégal.

Le partenariat appuiera des efforts de multiplication et de dissémination des semences de variétés de riz récemment homologuées, ce qui va contribuer au renforcement des systèmes semenciers nationaux. Il contribuera également à établir un fort réseau de recherche de chercheurs de la RDA et africains travaillant sur la sélection rizicole pour l’Afrique.

Le projet sera coordonné conjointement par un expert en sélection rizicole coréen mis à la disposition d’AfricaRice par le RDA et par un chercheur d’AfricaRice. Le projet couvrira les 20 pays africains suivants : Angola, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Ghana, Kenya, Malawi, Mali, Mozambique, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

Les activités de partenariat seront exécutées conformément aux termes et aux conditions énoncés dans une lettre d’accord établie dans le cadre d’un protocole d’accord (PA) intitulé «Partenariat de développement de la riziculture africaine » qui a été signé le 19 octobre 2016 à Jeonju, en République de Corée.

Les signataires du PA sont les suivants : M. Hwang-keun Chung, Administrateur de la RDA ; Dr Harold Roy-Macauley, Directeur général d’AfricaRice ; Dr Joseph DeVries, Responsable du Programme de transformation agricole à l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA)  au nom de Dr Agnes Kalibata, président de l’AGRA ; Dr Craig L. Nessler, Directeur de recherche AgriLife de l’Université A&M du Texas, et Dr Edwin C. Price, Directeur du Centre sur les conflits et le développement à l’Université A&M du Texas (ConDev).

« Il s’agit là d’un partenariat d’une grande importance qui permettra à AfricaRice de redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs communs d’amélioration de la sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté en Afrique à travers des avancées dans la recherche rizicole et la formation de sélectionneurs riz, » a déclaré Dr Roy-Macauley.

Cette initiative conjointe arrive à un moment opportun alors que la demande de riz croît de plus de 6 % par an en Afrique – bien plus vite que n’importe quelle autre denrée de base, du fait du changement des préférences des consommateurs et de l’augmentation des populations urbaines. Selon les prévisions de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les récoltes de riz en Afrique devraient atteindre un niveau des plus élevés avec près de 29,7 millions de tonnes en 2016.

Cependant, les agriculteurs africains cultivent principalement du riz pluvial, obtenant des rendements d’environ 2 tonnes par hectare. C’est beaucoup moins que les rendements rizicoles moyens dans le monde, qui s’élèvent à environ 4 tonnes par hectare, par conséquent une grande partie du riz consommé en Afrique est importé de l’Asie. Les objectifs d’autosuffisance rizicole sont poursuivis par de nombreux pays africains comme moyen d’atteindre la sécurité alimentaire et de réduire la facture des importations de riz.

La République de Corée possède des ressources génétiques, connues sous l’appellation riz de type Tongil, doté d’un potentiel de rendement élevé (près de 6-8 tonnes par ha de riz usiné). La variété Tongil à haut rendement, issue du croisement indica-japonica a lancé la Révolution verte en République de Corée, transformant le pays importateur de riz en un producteur autosuffisant dans les années 1970. « Le riz de type Tongil pourrait être utilisé pour mettre au point une nouvelle génération de variétés de riz pour l’Afrique, » a déclaré Dr Roy-Macauley.

La nouvelle initiative RDA-AfricaRice reposera sur le succès d’un projet pilote conjoint qui a évalué les lignées de sélection de riz coréen à la station de recherche régionale d’AfricaRice à Saint-Louis au Sénégal entre 2015 et 2016. Certaines des lignées ont été nommées pour les essais multi-environnementaux à travers le Groupe d’action Sélection rizicole à l’échelle de l’Afrique. Plusieurs variétés améliorées issues de ces croisements entre les variétés élite coréennes et les variétés africaines sont en train d’être testées.

Le projet pilote a organisé deux formations à l’intention des sélectionneurs riz nationaux africains sur la période 2015 et 2016 avec l’aide des chercheurs coréens et d’AfricaRice. Au total, 34 chercheurs provenant de 22 pays africains ont été formés aux méthodes et aux techniques modernes d’amélioration du riz.

Les pays bénéficiant de cette formation sont les suivants : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Gambie, Guinée, Ghana, Kenya, Malawi, Mali, Maroc, Mozambique, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

Au cours des deux dernières années, plusieurs visites d’échange de délégations de haut niveau coréennes et d’AfricaRice ont eu lieu en vue de poser les fondements de ce partenariat à long terme.

« Nous sommes convaincus que cette initiative historique va contribuer à redynamiser le secteur rizicole en Afrique, et deviendra un modèle de coopération de développement technique pour améliorer les vies et les moyens d’existence de petits producteurs et des consommateurs, » a déclaré Dr Roy-Macauley.

Advertisements

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: