AfricaRice News release

AfricaRice renforce la capacité de R & D en Afrique de l’Est et du Centre

Le Conseil d’administration du Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) a approuvé le plan de développement du Centre pour 2014-2020. Ce plan propose une présence plus forte du Centre en Afrique de l’Est et du Centre en réponse à la demande croissante de ses États membres en vue de renforcer la capacité de recherche et de développement (R & D) dans ces deux sous-régions.

« Nous approuvons l’expansion systématique des opérations d’AfricaRice en Afrique de l’Est et du Centre en vue d’une mise en œuvre effective de son Plan stratégique 2011-2020, » a déclaré le CA lors de sa récente réunion tenue à Cotonou, Bénin. « Le Centre continuera de maintenir une présence importante en Afrique de l’Ouest, tout en constituant la masse de recherche critique en Afrique de l’Est et du Centre. »

AfricaRice est l’un des 15 centres internationaux de recherche agricole membres du Consortium du CGIAR. Il est aussi une association intergouvernementale de 25 États membres africains. Son siège temporaire se trouve à Cotonou, Bénin. Les membres du personnel de recherche et d’appui se trouvent également en Côte d’Ivoire, au Nigeria, au Sénégal, en Tanzanie, au Liberia et en Sierra Leone.

Le Plan de développement du Centre, qui est un document complémentaire au Plan stratégique d’AfricaRice 2011-2020, repose sur les principes de décentralisation des opérations, de financement stable à long terme, d’une capacité renforcée des chercheurs d’AfricaRice et des partenaires nationaux, et des services d’appui efficients.

Le plan prévoit pour la période 2014-2020, qu’AfricaRice ramène le siège en Côte d’Ivoire et établisse trois centres régionaux, chacun se focalisant sur des groupes de pays et des environnements rizicoles spécifiques et constitués d’une ou de plusieurs stations comme suit :

  • Le siège : le bureau d’Abidjan et la station de M’bé en Côte d’Ivoire
  • Le Centre régional d’Afrique de l’Ouest : la station de Ndiaye au Sénégal (abritera le représentant régional) ; la station de Cotonou au Bénin, la station d’Ibadan au Nigeria et la station de M’bé en Côte d’Ivoire
  • Le Centre régional d’Afrique orientale et australe : la station de Dar es Salaam en Tanzanie (abritera le représentant régional) ; la station de Madagascar (site exact à identifier), la station d’Ouganda (site exact à identifier).
  • Le Centre régional d’Afrique centrale : sites à l’étude avec les partenaires

Le Plan de développement du Centre devrait améliorer l’efficience opérationnelle et développer une plus grande cohésion des activités d’AfricaRice, dont la plupart se poursuivront sous l’égide du programme de recherche du CGIAR sur le riz connu comme le Partenariat mondial de la science rizicole (GRiSP). Le GRiSP  fonctionne sous le leadership global de l’Institut international de recherche sur le riz ; AfricaRice dirige le travail du GRiSP en Afrique.

« Le plan de développement du Centre est un document évolutif qui sera examiné régulièrement afin d’assurer qu’AfricaRice puisse répondre à temps à de nouveaux choix stratégiques et évolutions régionales et mondiales », a fait observer le CA.

Réalisations récentes

Le CA a réitéré sa fierté quant à la nomination de l’ancien Directeur général  Papa Abdoulaye Seck en tant que ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural du Sénégal en septembre 2013. Grâce à lui, AfricaRice est devenu un catalyseur de la visibilité du secteur rizicole en Afrique subsaharienne.

Le CA a félicité le Directeur général par intérim, Adama Traoré qui a assuré une bonne transition avec l’appui du management et du personnel d’AfricaRice. Conformément aux résolutions de la 29e session du Conseil des ministres d’AfricaRice, le nouveau Directeur général sera choisi en septembre 2014 et sera en place d’ici janvier 2015.

Le CA s’est félicité du succès de l’organisation du 3e Congrès du riz en Afrique en octobre 2013 au Cameroun, qui a vu la participation de près de 650 participants de 60 pays, dont 35 pays africains. Le Congrès a appelé à l’accroissement des investissements dans le secteur rizicole en Afrique, de même que dans la recherche rizicole, la vulgarisation et le renforcement des capacités afin que le continent puisse réaliser sa promesse.

Programme de recherche : le CA a apprécié la rapidité et la solidité de la mise en œuvre du Plan stratégique d’AfricaRice qui fait partie intégrante du GRiSP. Il a pris note des réalisations clés suivantes en 2013-2014 :

  • Lancement d’une nouvelle génération de variétés à haute performance sous la marque ARICA (Variétés de riz avancées pour l’Afrique) ; à ce jour 11 ARICA y compris les variétés de riz résilientes au changement climatique ont été identifiées pour les principales écologies rizicoles
  • Lancement d’un nouveau livre de référence, « Realizing Africa’s Rice Promise » qui fournit un aperçu complet du secteur rizicole en Afrique
  • Développement d’un système de S & E informatisé pour aider les chercheurs à suivre les progrès des activités, les résultats et les produits de la R & D
  • Mise au point d’outils d’appui à la décision et diagnostiques pour les producteurs et les agents de vulgarisation rizicole
  • Établissement du groupe d’Action mécanisation rizicole à l’échelle de l’Afrique
  • Mise en place de 68 pôles de développement du secteur rizicole à travers 24 pays en vue de concentrer les efforts de R & D et de rapprocher les partenaires le long de la chaîne de valeur du riz
  • Fourniture de l’appui technique à plusieurs pays membres en vue d’opérationnaliser leurs stratégies nationales de développement de la riziculture
  • Lancement du « Rice eHub » pour stimuler le partage de connaissance au sein et au-delà des pôles de développement du secteur rizicole

Gestion financière : le CA est satisfait de l’amélioration continue de la santé et de la stabilité financière du Centre. Il a félicité le Management pour une gestion saine et prudente des ressources du Centre.

Planification du retour en Côte d’Ivoire

Le CA a approuvé le plan du Centre concernant un retour en vagues en Côte d’Ivoire conformément à la résolution du Conseil des ministres. Il a noté que des progrès ont été faits lors des discussions avec le gouvernement ivoirien.

Questions relatives au CA

Le CA a souhaité la bienvenue aux nouveaux membres du CA : Lala Razafinjara, Directeur général du Centre national de recherche appliquée au développement rural (FOFIFA) à Madagascar ; Sylvie Mbog, présidente de l’Organisme de développement d’études de formation et de conseils (ODECO) du Cameroun; et Gordon MacNeil, président, XCG International Consulting Group, Inc. du Canada.

Le CA a dit au revoir à Yo Tiemoko, ancien vice-président, à Barbara Becker, ancienne présidente du Comité des programmes du CA, et à Fatouma Seyni, ancien membre du CA, et les a remerciés des services exceptionnels rendus au CA et au Centre.

« Pour AfricaRice, la période a été caractérisée par une croissance et des résultats remarquables, » a affirmé le président du CA, Peter Matlon , à la fin de la réunion, remerciant le Management et le personnel pour leur engagement. « Nous sommes reconnaissants à tous nos donateurs et partenaires pour leur soutien et engagement indéfectible en vue de l’amélioration des conditions de vie des riziculteurs vulnérables en Afrique. »

Liens utiles :

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: