AfricaRice News release

Le Cameroun accueille la plus grande conférence d’Afrique sur le secteur rizicol

Du 21 au 24 octobre 2013, Yaoundé, la capitale du Cameroun, abritera le 3e Congrès du riz en Afrique qui réunira plus de 650 participants de 60 pays – 36 pays d’Afrique et 24 pays hors de l’Afrique – pour discuter des évolutions récentes dans les domaines de la science et des technologies, des politiques, des questions de l’agro-industrie et des opportunités d’investissement relatives au secteur rizicole.

Le Congrès arrive à un moment important car le riz est devenu essentiel pour la sécurité alimentaire et la stabilité politique sur l’ensemble du continent. Malgré les récentes augmentations de la production rizicole de plusieurs pays africains, rien qu’en 2012, le continent a importé 12 millions de tonnes de riz évalués à 5 milliards de USD. Le principal défi auquel est confronté le secteur rizicole africain est l’amélioration de la performance dans la production, la transformation et la commercialisation.

Avec le thème « Science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et de l’industrie agroalimentaire en Afrique », le Congrès servira de forum pour les représentants des secteurs privés et publics, à savoir les experts-riz, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les investisseurs, les commerçants, les transformateurs et les producteurs pour prendre à bras-le-corps ce défi.

Le 3e Congrès du riz en Afrique est co-organisé par le Centre du riz pour l’Afrique(AfricaRice) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD).

Les objectifs du Congrès sont les suivants :

  • Fournir une plateforme pour discuter de la science et la technologie rizicoles visant à améliorer la production, la transformation et la commercialisation du riz tout le long de la chaîne de valeur en préservant les services environnementaux et en s’adaptant au changement climatique.

  • Servir de plateforme pour les organisations de développement, les associations de producteurs, la société civile, le secteur privé, les organisations de recherche en vue de communiquer et d’interagir pour un impact plus grand et équitable sur la sécurité alimentaire et le développement de la chaîne de valeur.

  • Discuter d’outils politiques et d’investissements efficaces aux niveaux national, régional et continental pour les petits producteurs et le développement de l’agro-industrie pour relancer le secteur rizicole en Afrique.

Un nombre d’orateurs principaux et de panélistes distingués faciliteront les discussions pour atteindre les objectifs clés. Un dialogue politique ministériel sur le développement du secteur rizicole, organisé avec l’appui de la FAO, constitue l’un des principaux temps forts du Congrès.

Le programme du Congrès comprend deux débats en plénières sur les questions clés de recherche pour le développement rizicole (R4D) : « Comment faire fonctionner la génétique pour l’Afrique ? » et les « Acteurs de la chaîne de valeur du riz : des semences aux marchés. »

Le programme du Congrès repose sur cinq mini-symposiums organisés en sessions parallèles autour des sous-thèmes :

  1. Riz résistant au climat pour les environnements et les marchés africains

  2. Intensification et diversification durables des systèmes à base-riz

  3. Transformation et commercialisation du riz

  4. Politique rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et l’agro-industrie en Afrique

  5. Systèmes d’innovation et outils TIC pour le développement de la chaîne de valeur du riz

Le programme inclut aussi un « Café découverte », qui sert d’excellente plateforme d’apprentissage et de réseautage pour les participants en vue de partager des idées et options sur les sujets d’intérêt mutuels. Les déjeuners sponsorisés seront l’occasion pour les sponsors du Congrès d’échanger avec l’audience sur les questions spécifiques.

L’exposition du Congrès va présenter certains des derniers produits de la recherche et du développement rizicoles des organisations nationales et internationales. Elle comprend une section spéciale sur la petite mécanisation de la riziculture, y compris une démonstration par les fabricants locaux et un dialogue avec les responsables de compagnies de fabrication locale de plusieurs pays à savoir le Cameroun, le Sénégal, la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria et le Bénin.

Un principal volet du programme du Congrès est la journée du Cameroun, qui inclut une visite pour voir les activités de l’IRAD. Le Cameroun a été spécialement sélectionné pour tenir cette conférence internationale du fait du considérable potentiel de croissance du secteur rizicole dans ce pays.

Dans le cadre des événements spéciaux du Congrès, un nouveau livre « Réalisation de la promesse rizicole en Afrique » co-publié par AfricaRice-CABI sera lancé. Le livre fournit un aperçu complet du secteur rizicole africain et des activités de recherche et de développement rizicoles en cours, montrant les priorités d’action afin que le riz tienne sa promesse de façon durable et équitable.

Un événement parallèle se focalisera sur la formation au journalisme scientifique relatif aux activités de R4D en Afrique, où les journalistes scientifiques internationaux serviront, avant et pendant le Congrès, de mentors aux professionnels des médias camerounais sélectionnés. La formation est organisée avec l’appui du Programme de recherche du CGIAR sur le riz, connu comme le Partenariat mondial de la science rizicole (GRiSP).

Pendant la cérémonie de clôture, des prix seront décernés pour les meilleurs articles, posters et jeune chercheur brillant. Les entrepreneurs locaux exceptionnels d’Afrique impliqués dans deux domaines clés du secteur rizicole (production semencière et fabrication locale de petits équipements) seront également reconnus.

Le 25 octobre, immédiatement après la clôture du Congrès du riz en Afrique, le Forum mondial du GRiSP se tiendra pour dévoiler les réalisations de la science rizicole à l’échelle mondiale. Les partenaires du GRiSP d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie discuteront du fonctionnement de leurs secteurs rizicoles respectifs.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site web du Congrès :http://www.africarice.org/arc2013/

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: