Uncategorized

Stratégie de recherche visant à réaliser l’immense potentiel du riz en Afrique

Le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) vient de présenter un plan stratégique axé sur les produits et exposant une vision claire du succès pour aider l’Afrique à atteindre près de 90 pour cent d’autosuffisance en riz d’ici l’an 2020 – avec une estimation qu’au moins 10 pays atteindront plus de 100 pour cent d’autosuffisance alimentaire.

Malgré les augmentations significatives de la production rizicole dans plusieurs pays africains au cours des dernières années, le continent importe près de 40 pour cent de ses besoins en riz, ce qui l’expose fortement aux chocs des marchés internationaux.

« Notre nouveau plan stratégique sur 10 ans montre clairement que le développement du secteur rizicole peut devenir un moteur pour la croissance économique à travers le continent » a déclaré Dr Papa Abdoulaye Seck, Directeur général d’AfricaRice.

Le plan prend en compte les changements rapides qui s’opèrent dans les contextes mondial et africain, et s’appuie sur la connaissance accumulée du Centre, son expérience et son partenariat.

Sa vision du succès, qui est liée aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la vision et les buts du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) et aux objectifs du Consortium des Centres internationaux de recherche agricole du GCRAI, inclut les projections suivantes :

Avec les activités de recherche et développement (R&D) présentées dans la stratégie, la production rizicole en Afrique subsaharienne (ASS) passera de 18,4 millions de tonnes en 2010 à 46,8 millions de tonnes d’ici 2020.

Subséquemment aux prestations de revenus issues de l’offre accrue en riz, au moins 11 millions de personnes – y compris les riziculteurs, les consommateurs, les transformateurs et les commerçants – du continent franchiront le seuil de pauvreté de 1,25 $ d’ici 2020, et près de 5,6 millions de personnes malnutries atteindront l’autosuffisance en calories.

De nouveaux systèmes de production à base-riz « prêts pour l’avenir » seront développés avec les producteurs en vue de répondre au défi du changement climatique et de la pénurie croissante d’eau.

L’ASS aura accru ses capacités de R&D d’ici 2020, à travers au moins 30 bourses de PhD et MSc par an, et la formation d’environ 100 techniciens par an, avec au moins un tiers des bourses et des stages destinés aux femmes.

La stratégie s’articule autour de sept domaines prioritaires de recherche pour le développement (R4D), identifiés à travers des consultations extensives avec les acteurs, et basés sur des enquêtes auprès des ménages et les statistiques nationales en ASS.

Conservation des ressources génétiques du riz et mise à disposition auprès des petits producteurs de variétés de riz résistantes au climat.

Amélioration des moyens d’existence des ruraux en comblant les écarts de rendement et par l’intensification et la diversification durable des systèmes à base-riz.

Atteinte d’une expansion acceptable sur le plan social des zones de production rizicole tout en abordant les questions environnementales.

Création d’opportunités de marché pour les petits producteurs et transformateurs par l’amélioration de la qualité et de la compétitivité du riz, et des produits à base-riz produits localement.

Facilitation du développement de la chaîne de valeur du riz en ciblant les technologies améliorées et la prise de décision basée sur les preuves.

Promotion des investissements conjoints et des liens entre les partenaires au développement et le secteur privé en vue de stimuler l’adoption des connaissances et des technologies rizicoles.

Renforcement des capacités de recherche nationale sur le riz et des agents de vulgarisation et des acteurs de la chaîne de valeur.

La stratégie de R4D sera mise en œuvre principalement sous le couvert du Partenariat mondial de la science rizicole (GRiSP), un programme de recherche du GCRAI, en étroite collaboration avec une vaste gamme de partenaires, notamment les programmes nationaux en Afrique à travers les Groupes d’action riz à l’échelle africaine qui viennent d’être réorganisés.

Conformément au changement majeur d’objectifs de la stratégie du Centre qui passe de la recherche axée sur l’offre à la recherche plus axée sur la demande ou sur le marché, les résultats de la recherche seront intégrés dans une plateforme novatrice appelée « Pôles de développement du secteur rizicole, » – zones de bonnes pratiques agricoles – pour obtenir des résultats en terme de développement et d’impact.

Les Pôles de développement du secteur rizicole impliquent de grands groupes de producteurs (1 000–5 000) et d’autres acteurs de la chaîne de valeur, tels que les usiniers, les revendeurs d’intrants et les vendeurs de riz.

Complétant les nombreux efforts nationaux, régionaux et internationaux en cours visant à redynamiser le secteur rizicole en Afrique, la stratégie cadre avec le pilier 4 du PDDAA et envisage une plus forte collaboration avec les forums et les communautés économiques sous-régionales.

Le plan a été avalisé par le Conseil d’administration du Centre et approuvé par son Conseil des ministres en septembre 2011 à Banjul, en Gambie, sur recommandation du Comité des experts nationaux, composé des Directeurs généraux des 24 pays membres d’AfricaRice.

« En tant qu’association de pays membres africains et Centre international du Consortium du GCRAI, AfricaRice est bien positionné pour coordonner la mise en œuvre de la nouvelle stratégie en étroite collaboration avec ses partenaires afin de redynamiser le secteur rizicole en Afrique et de réaliser la « révolution rizicole » dont le continent a tant besoin, » a déclaré Dr Seck.

En guise de complément à cette vision de la recherche pour le développement rizicole en Afrique, un plan de développement est en train d’être élaboré ; il expose les changements et ressources qui doivent être investis pour que le Centre puisse exécuter son nouveau plan stratégique.

Lire :

Boosting Africa’s Rice Sector: A research for development strategy 2011–2020 (version complète)

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: