Uncategorized

Relancer le secteur rizicole en Afrique

La plupart des gouvernements africains ont consolidé les gains réalisés en 2008 dans la production rizicole, après que la crise alimentaire ait frappé le continent. Cela a impliqué une série de mesures allant de la subvention des semences et des engrais à la restauration des infrastructures d’irrigation et la mise en place des structures d’usinage et de stockage.

Malgré tout cela, la demande africaine de riz a augmenté encore atteignant un niveau impressionnant de 4,2 % au cours de l’année écoulée. L’écart entre la demande et l’offre comblé par les importations est resté stable à environ 10 millions de tonnes de riz, évalués à 4 milliards de dollars américains. La facture d’importation du riz reste encore un lourd fardeau pour beaucoup de pays africains.

AfricaRice est déterminé à poursuivre la recherche pour le développement en vue de l’impact à travers son mode de partenariat bien testé afin de contribuer à la réduction de l’écart entre l’offre et la demande de riz. La conjugaison des efforts de recherche et de développement et l’implication du secteur privé permettront de jouer un rôle clé pour relancer le secteur rizicole en Afrique et réduire la dépendance du continent sur les importations.  

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: