AfricaRice News release

Lancement de l’Initiative d’urgence sur le riz pour soutenir les pays africains durement touchés par la flambée des prix

Des plans d’action élaborés pour stimuler de toute urgence la production rizicole dans 11 pays
suite au Sommet mondial de l’alimentation tenu à Rome

17 juin 2008, Cotonou, Benin — En réponse à la flambée actuelle des prix du riz, une OKInitiative d’urgence sur le riz pour l’Afrique vient d’être lancée en vue de fournir une assistance d’urgence aux pays producteurs de riz sur le continent dans quatre domaines majeurs : semences, engrais, meilleures technologies, post-récolte et commercialisation.

Lancée conjointement par le Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’IFDC, les Services de secours catholiques (CRS) et le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’Initiative d’urgence sur le riz fera partie intégrante de l’Initiative de la FAO sur la flambée des prix des produits alimentaires.

« Notre objectif premier est d’améliorer la capacité de nos pays membres afin d’accroître de façon significative leur production rizicole à partir de 2008 et 2009, » a déclaré Dr Papa Abdoulaye Seck, Directeur général du Centre du riz pour l’Afrique. Ce Centre est une association d’États africains et fait partie des 15 centres internationaux supportés par le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI).

Dans un premier temps, 11 pays sont sélectionnés pour l’Initiative d’urgence sur le riz. Il s’agit : du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone et du Togo. Il est prévu d’ajouter d’autres pays, en fonction de la disponibilité des fonds.

L’Initiative a pour priorité immédiate de démarrer la production des semences de riz au cours de cette saison des pluies et pendant la contre-saison, de sorte que des quantités suffisantes de semences des variétés améliorées pour les principales écologies puissent être disponibles dans les pays sélectionnés pour 2009.

Pour élaborer des plans d’action concrets sur le plan national, un atelier a été organisé du 9 au 12 juin au Centre du riz pour l’Afrique à Cotonou, Bénin. Parmi les participants, figuraient les représentants des pays sélectionnés et du Centre du riz pour l’Afrique, de la FAO, de l’IFDC, du CRS, du FIDA, de l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), de la Banque africaine de développement (BAD), de Sasakawa-Global 2000 (SG 2000), de l’organisation paysanne ROPPA, du Département américain de l’agriculture (USDA), de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA).

Les participants ont étudié la possibilité de produire une quantité supplémentaire de riz par pays sélectionné, y compris l’identification des écologies ciblées, le nombre de paysans et les gains de production anticipés par région principale.

Ils ont également défini des mécanismes durables tant pour la production et la distribution des semences que pour l’acquisition et la distribution des engrais. L’Initiative va s’appuyer sur les expériences réussies du CRS et de l’IFDC dans l’utilisation du système de coupons pour distribuer les semences et les engrais aux paysans.

Il a été demandé au Centre du riz pour l’Afrique, en collaboration avec l’IRRI, la FAO et d’autres partenaires au développement tels que SG 2000, de jouer un rôle clé dans l’amélioration de la recherche rizicole en Afrique. Il s’agira du renforcement des capacités, mais également de l’amélioration de l’accès à l’information et à la connaissance rizicoles afin que tous les investissements et les efforts consentis dans l’Initiative puissent déboucher sur des secteurs rizicoles durables dans les pays sélectionnés.

Les participants ont souligné que pour avoir des augmentations durables de la production rizicole, il faut accorder une plus grande importance à l’approche de la chaîne de valeur qui consiste à soutenir la compétitivité et la mise sur le marché du riz produit en Afrique.

L’Initiative d’urgence sur le riz est conçue pour être menée par les pays et les plans d’action nationaux seront finalisés dans les pays. « Nous sommes heureux que les représentants des donateurs ici présents aient exprimé leur volonté de soutenir la réalisation de ces plans d’action, » a déclaré M. Jean Prosper Koyo, représentant de la FAO au Bénin.

Les participants ont bien accueilli l’engagement de tous les partenaires internationaux, régionaux et nationaux à l’Initiative et ont lancé un appel pour un appui durable de l’agriculture africaine.

Advertisements

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Archives

Advertisements
%d bloggers like this: