AfricaRice News release

Le NERICA contribue à la production record de riz en Afrique

3 mai 2007, Cotonou, Benin — Selon les derniers chiffres du Rice Market Monitor de la FAO, la production de paddy en Afrique a augmenté au cours des six dernières années, atteignant 21,6 millions de tonnes en 2006, soit 6% supérieure qu’en 2005, et le NERICA a été identifiée comme un important facteur dans cette augmentation.

Attribuant cette récolte record aux conditions climatiques favorables et aux “effets positifs de l’adoption des variétés de riz NERICA,” le Monitor de la FAO ajoute que d’importantes augmentations de production ont été rapportées au Burkina Faso, en Gambie, en Guinée, au Mali, au Niger, au Nigeria, au Sénégal et au Togo.

Il continue en disant que les “gains étaient spectaculaires au Burkina Faso où la production a augmenté de 102% (189 175 tonnes). Malgré la réduction des surfaces cultivées, la production a augmenté aussi au Mali, qui a récolté plus d’un million de tonnes en 2006, contre 946 000 tonnes en 2005, les conditions excellentes de culture ayant propulsé les récoltes.”

“Nous ne pensons pas que cela soit le fait du hasard que le Burkina Faso et le Mali aient eu ces succès spectaculaires. Ils ont été les premiers pays à évaluer et à homologuer les variétés NERICA de bas-fond développées récemment par le Centre du riz pour l’Afrique (ADRAO) en étroite association avec les programmes nationaux,” a déclaré Dr Papa Abdoulaye Seck, Directeur général de l’ADRAO.

Décrivant la forte demande récente de semences de NERICA au Nigeria, Dr Seck a dit que l’ADRAO a été informée qu’en 2005, le pays a pu réduire ses importations de riz de plus de 800 000 tonnes grâce à des fortes mesures prises par le gouvernement nigérian en vue d’accroître la production locale de riz et de réduire les importations. Le Nigeria est le plus grand importateur de riz au monde.

Ce n’est pas seulement en Afrique de l’Ouest que le NERICA a des performances spectaculaires. Il s’est répandu rapidement à travers le continent africain de la Guinée à l’Ouganda où il connaît de nouveaux succès retentissants.

Uganda Agricultural Productivity Enhancement Program (APEP), financé par l’USAID, vient d’informer l’ADRAO que plus de 16 000 familles de réfugiés de la République démocratique du Congo, du Rwanda et du Burundi, qui résident en Ouganda sont prêts à cultiver du NERICA. Cette initiative est appuyée par APEP-USAID et le gouvernement ougandais pour résoudre le problème de sécurité alimentaire et améliorer leurs revenus à partir de leur production.

En outre, 750 paysans ougandais qui avaient été déplacés ont déjà été formés dans la production du NERICA avec l’appui de APEP-USAID. Le Japon et la FAO ont lancé un projet d’un million de dollars pour promouvoir le NERICA en Ouganda pour lequel l’ADRAO fournit l’appui technique.

« L’Initiative africaine sur le riz (ARI), lancée par l’ADRAO, est fréquemment contactée pour les semences de NERICA en vue d’aider aux efforts de réhabilitation agricole dans les pays post-conflit tels que la Sierra Leone, le Liberia, la République démocratique du Congo et le Rwanda,” a déclaré Dr Seck.

« Nous sommes en train d’explorer avec tous nos partenaires une stratégie durable pour faire face à la demande sans cesse croissante de semences de NERICA en Afrique subsaharienne, » a-t-il ajouté.

Advertisements

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Archives

Advertisements
%d bloggers like this: