AfricaRice News release

L’ADRAO abrite un atelier international sur les partenariats efficaces et durables dans un système de recherche mondiale : situation de l’Afrique sub-saharienne

Un atelier international sur les partenariats organisé et coordonné par l’ADRAO et le Service international pour la recherche agricole nationale (ISNAR) en collaboration avec le Programme de changement organisationnel (OCP) et avec un appui significatif des autres instituts du GCRAI (CIRA), du Forum mondial pour la recherche agricole (GFAR) et du Centre technique de coopération (CTA), a eu lieu au siège de l’ADRAO, prés de Bouaké, en Côte-d’Ivoire, du 18 au 10 décembre 1999.

Les objectifs spécifiques de l’atelier étaient de :

· Revoir les efforts méthodologiques et d’examiner la nature des besoins en partenariats au cours de deux prochaines décennies, tout au long du continuum recherche-développement ;

· Revoir les partenariats existant entre les CIRA et les SNRA pour connaître ce qui contribue aux succès ou aux échecs ;

· Examiner les rôles et contributions du secteur privé et des ONG dans le cadre d’une contribution plus large des SNRA aux partenariats dans le contexte de l’Afrique sub-saharienne ;

· Recommander des lignes directrices pour établir et maintenir des partenariats efficaces pour un changement dans la recherche-développement et le renforcement des capacités.

Les 39 participants provenaient de 27 organisations et 18 pays.

Les documents-programmes présentés le premier jour ont fourni des informations de base pour l’analyse du contexte global, du concept, des expériences et des défis des partenariats. Les présentations du 2ème jour ont mis l’accent sur des expériences de partenariats en Afrique sub-saharienne, y compris les efforts actuels pour assurer la participation des ONG, des organisations paysannes et du secteur privé. Le 3ème jour a été l’occasion d’une revue de l’état actuel de l’institutionnalisation des partenariats en vue de développer des lignes directrices pour des partenariats efficaces en Afrique sub-saharienne.

Leçons apprises

Les groupes de travail et les sessions plénières ont analysé les domaines critiques et identifié les facteurs spécifiques suivants dans l’établissement de partenariats.

· Déterminants et conditions pour un partenariat réussi ; vision et leadership ; pertinence stratégique continue du partenariat pour les partenaires ; interdépendance continue ; complémentarité et crédit/visibilité partagés ; niveau élevé de confiance et respect mutuel entre les partenaires ; gouvernance claire et effective et structures de prise de décision ; engagement pro-actif et communication effective ;

· Obstacles et défis au succès d’un partenariat : mauvaise sélection du partenaire, incertitude et ambiguïté des rôles et attentes ; manque d’engagement ; différence dans les attentes, les ressources, les cultures organisationnelles et les centres de décisions ; continuité du personnel et des ressources financières ;

· Processus pour le développement de partenariats : évaluation de l’opportunité de partenariat ; identification et sélection des partenaires ; élaboration formelle du partenariat ; mise en œuvre et évolution du partenariat.

· Facteurs contribuant à l’effectivité des partenariats : pré-requis pour les partenariats ; mécanismes de partenariat ; durabilité des partenariats ; mécanismes internes d’évaluation et de vérification.

Rôles spécifiques des institutions collaboratrices

Les rôles respectifs des institutions au niveau national (SNRA, ONG, Organisations paysannes et secteur privé), au niveau régional (OSR) et au niveau mondial (CIRA, SPAAR, GFAR) ont été présentés et discutés. Cet atelier marque une étape cruciale dans la formalisation des partenariats aux niveaux régional et mondial. Il s’est spécifiquement attelé au besoin de renforcer les partenariats au niveau national (y compris les Universités) et les rôles spécifiques des ONG, des organisations paysannes et des secteurs privés au niveau régional et mondial.

Les participants se sont engagés à ramener les expériences de l’atelier dans leurs organisations d’origine et à entreprendre des séries d’actions personnelles : dialogue ouvert avec les ONG ; exploration de nominations conjointes CIRA-SNRA ; sollicitation de l’assistance des Universités locales ; réorganisation de la gestion des partenariats existants ; développement des techniques de rédaction de propositions de partenariats à soumettre aux donateurs ; canalisation de plus de fonds aux projets basés sur le partenariat.

Les étapes à venir

L’atelier a significativement renforcé la compréhension mutuelle des succès et échecs des partenariats CIRA-SNRA en Afrique sub-saharienne et ont noté que la transparence, la confiance et l’attribution judicieuse des résultats et des opportunités financières sont des facteurs importants de succès.

Deux réunions à venir des SNRA et des OSR d’Afrique sub-saharienne – à Conakry, Guinée (réunion plénière SPAAR/FARA et à Dresde, en Allemagne (GFAR 2000) – seront d’importantes opportunités de partager les leçons des expériences de partenariat de recherche passées et d’identifier des domaines pour l’établissement de partenaires mondiaux novateurs.

Le rapport de synthèse de l’atelier sur les partenariats sera à la réunion de Conakry. Une version révisée sera aussi présentée à la réunion du GFAR à Dresde.

About AfricaRice

AfricaRice is a CGIAR Research Center – part of a global research partnership for a food-secure future. It is also an intergovernmental association of African member countries.

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Archives

%d bloggers like this: